» Une journée historique au Centre de formation en mécanique de véhicules lourds !La FP des Navigateurs |
ATTENTION, votre navigateur ( fureteur ) doit être mise à jour afin d'obtenir une meilleure expérience web. Merci.
MENU

Actualité :

Une journée historique au Centre de formation en mécanique de véhicules lourds !

9 janvier 2018

Le Centre de formation en mécanique de véhicules lourds (CFMVL) de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) accueillait, le lundi 8 janvier, sa première cohorte d’élèves du nouveau programme Matelotage : « une journée historique pour le centre, mais aussi pour tout le Québec ! », a souligné avec fierté M. Daniel-Étienne Vachon, directeur du CFMVL. De fait, le programme de Matelotage, élaboré en partenariat avec l’Institut maritime du Québec (IMQ), constitue le premier programme menant à un diplôme d’études professionnelles à être créé depuis les vingt dernières années.

Les membres du personnel du CFMVL, M. Alain Auclair, directeur du Centre de formation aux mesures d’urgence (CFMU) de l’IMQ, Mme Ariane Michaud, conseillère pédagogique au CFMU, et Mme Stéphanie Beaudry, agente de soutien administratif au CFMU, étaient rassemblés à la cafétéria du CFMVL pour souhaiter la bienvenue à la première vingtaine d’élèves du programme Matelotage.

À la suite des présentations officielles et des explications relatives aux règlements du CFMVL, les enseignants Jean-Patrick Gosselin et Francis Lafortune ont fait faire une visite des lieux aux 16 élèves de cette première cohorte avant le début des premiers modules de la formation qui seront donnés tant au CFMVL qu’au CFMU situé à quelques jets de pierre. Près de 80 candidatures avaient été soumises pour cette première cuvée. Ce projet est le fruit d’une collaboration entre le Centre de formation en mécanique de véhicules lourds de la Commission scolaire des Navigateurs et le Centre de formation aux mesures d’urgence de l’Institut maritime du Québec. Le programme de Matelotage vise à former des matelots qui pourront exercer leur métier tant sur le pont que dans la salle des machines. Il a été implanté dans le but de répondre aux besoins de main-d’œuvre de l’industrie maritime et de développer l’expertise québécoise en cette matière.